Skip to content

Download E-books La main coupée PDF

La major coupée est un monument aux morts de l. a. Grande Guerre, comme ceux sur lesquels on a inscrit, année par année, les noms des disparus, morts identifiés mais morts obscurs, sans gloire. Blaise Cendrars a prélevé dans sa mémoire les bribes de los angeles vie et de l. a. mort de ses compagnons de strive against, des hommes ordinaires, tragiques ou cocasses, échappant à toute imaginative and prescient héroïque ou édifiante.
Lorsqu'elle paraît en 1946, La major coupée est plus qu'un témoignage retardé, c'est une réparation. Réparation parce qu'elle est un mémorial contre l'oubli, réparation aussi pour son auteur qui, dans cet ouvrage tardif, s'autorise enfin, librement, à parler longuement de l. a. guerre, de sa guerre, comme il ne l'avait jamais fait, comme personne ne l'avait jamais fait.

Show description

Read or Download La main coupée PDF

Best Biography books

The Women Jefferson Loved

“A targeted, clean spin on Jeffersonian biography. ” —Kirkus ReviewsIn the culture of Annette Gordon-Reed’s The Hemingses of Monticello and David McCullough’s John Adams, historian Virginia Scharff deals a compelling, hugely readable multi-generational biography revealing how the ladies Thomas Jefferson enjoyed formed the 3rd president’s principles and his imaginative and prescient for the kingdom.

I'm Your Man: The Life of Leonard Cohen

Singer/songwriter Leonard Cohen is among the most vital and influential musical artists of the prior fifty years—and essentially the most elusive. In I’m Your guy, journalist Sylvie Simmons, one of many most effective chroniclers of the realm of rock ’n’ roll and well known song, explores the extreme lifestyles and artistic genius of Leonard Cohen.

Ivan Pavlov: A Russian Life in Science

Winner of the Pfizer Award from the heritage of technological know-how Society "Contrary to legend, Ivan Pavlov (1849-1936) by no means knowledgeable a puppy to salivate to the sound of a bell. "So starts this definitive, deeply researched biography of Ivan Pavlov. Daniel P. Todes essentially reinterprets the Russian physiologist's well-known study on conditional reflexes and weaves his lifestyles, values, and technology into the tumultuous century of Russian history-particularly that of its intelligentsia-from the reign of tsar Nicholas I to Stalin's time.

"It's the Pictures That Got Small": Charles Brackett on Billy Wilder and Hollywood's Golden Age (Film and Culture Series)

Golden Age Hollywood screenwriter Charles Brackett was once a really observant and perceptive chronicler of the leisure in the course of its most enjoyable years. he's top remembered because the writing accomplice of director Billy Wilder, who as soon as spoke of the pair as "the happiest couple in Hollywood," participating on such classics because the misplaced Weekend (1945) and sundown Blvd (1950).

Additional info for La main coupée

Show sample text content

A ne se vide pas et c'est bien plus fin que du poulet. » (Ceci était dit avant que nous eûmes descendu le hérisson dans une sape et découvert sa faculté divinatoire qui devait nous sauver los angeles vie plus d'une fois. Depuis, Garnéro s'était amendé. ) – Je te dis qu'il est schlasse, ton hérisson, me dit un soir Garnéro. – A quoi vois-tu ça ? Il a sommeil, lui répondis-je en grattant sous le ventre l. a. tendre petite bête qui se blottissait contre moi. – Sommeil, mais tu veux rire, regarde, il a une drôle de façon de bâiller ! En effet, le hérisson s'étirait sur mes genoux et laissait pendre entre ses pattes raidies un drôle de petit engin, mince et lengthy comme un vermisseau rouge et noir. – Il est saoul, oui. C'est l'alcool. Je m'y connais, déclara Garnéro. Je me mis à surveiller plus attentivement mon petit compagnon. C'était vrai. Il buvait. Quand il sortait de son somme – et il dormait beaucoup – il sortait de l. a. tranchée et il allait directement licher les quarts, de créneau en créneau, faisant des crochets dans le no man's land et s'en venant comme un pèlerin assoiffé sortant du désert où il ne se serait nourri que de racines amères et de sauterelles. Il pouvait absorber des quantités effrayantes de vin. Plus qu'Opphopf. Tout le pinard de l'escouade y aurait passé. Il s'en revenait saoul. Je l'observais. Il avait le pied sûr, l'œil très allumé. Il s'arrêtait, repartait, sans aucune hésitation, sans jamais trébucher, s'orientant avec facilité. On l'aurait cru l'esprit libre. Il s'en venait droit sur moi. Mais arrivé à ma hauteur, il continuait à vouloir avancer droit devant soi comme s'il n'y eût pas european de vide entre lui et moi, toute los angeles profondeur de los angeles tranchée où je me tenais debout, il posait ses pattes dans le vide et tombait de toute l. a. hauteur du parapet. C'est en cela que se manifestait son état d'ivresse et non en des démonstrations plus ou moins égrillardes. Et c'est cela qui m'intriguait, cette absence de contrôle, l. a. perte du sens de los angeles gravitation ou de los angeles pesanteur, comme s'il eût cru qu'il allait lui pousser des ailes ou pouvoir se livrer à los angeles lévitation. Il tombait avec coverage dans le vide. Je me demande remark il ne s'est pas souvent rompu les os. Il tombait de cent fois sa hauteur. Et il continua ce style de activity avec un bel entêtement, des centaines et des centaines de fois. Un matin, je le trouvai mort dans l. a. musette qui lui servait de couche et où je l'enfermais pour los angeles nuit. Je fis son autopsie (car je suis tout de même un ancien carabin). Je ne trouvai pas autre hint du foie qu'un petit durillon pas plus gros que grain de millet. Mon hérisson avait ecu le foie résorbé par l'alcool. (Et c'est ainsi que devait mourir Raymond Radiguet quelques années plus tard, d'une résorption du foie. En effet, le Dr Capmas que je lui avais adressé devait me téléphoner quelques heures après sa mort : � – Votre jeune ami n'avait plus de foie, pas plus gros qu'une noisette. Il a trop soak upé d'alcool. Il était d'un âge trop tendre. Que dites-vous, qu'il a fait son provider militaire ?

Rated 4.48 of 5 – based on 39 votes