Skip to content

Download E-books La Nausee (Folio) (French Edition) PDF

Nausea is the tale of Antoine Roquentin, a French author who's horrified at his personal lifestyles. In impressionistic, diary shape he ruthlessly catalogs his each feeling and sensation. His strategies culminate in a pervasive, overpowering feeling of nausea which spreads on the backside of the viscous puddle, on the backside of our time the time of crimson suspenders and damaged chair seats; it really is made from vast, tender instants, spreading on the aspect, like an oil stain.

Winner of the 1964 Nobel Prize in Literature (though he declined to just accept it), Jean-Paul Sartre, thinker, critic, novelist, and dramatist, holds a place of singular eminence on the earth of French letters. los angeles Naus e, his first and most sensible novel, is a landmark in Existential fiction and a key paintings of the 20 th century.

Show description

Read or Download La Nausee (Folio) (French Edition) PDF

Best Literary Classics books

Big Sur

"Each publication by means of Jack Kerouac is exclusive, a telepathic diamond. With prose set in the course of his brain, he finds attention itself in all its syntatic elaboration, detailing the luminous vacancy of his personal paranoiac confusion. Such wealthy average writing is nonpareil in later part XX century, a synthesis of Proust, Céline, Thomas Wolfe, Hemingway, Genet, Thelonius Monk, Basho, Charlie Parker, and Kerouac's personal athletic sacred perception.

The Princess Casamassima (Classics S)

Henry James conceived the nature of Hyacinth Robinson—his 'little presumptuous adventurer along with his mixture of intrinsic fineness and fortuitous adversity'—while strolling the streets of London. pointed out in poverty, Hyacinth has however constructed aesthetic tastes that heighten his understanding of the sordid distress round him.

He Knew He Was Right (Penguin Classics)

The imperative subject of the radical is the sexual jealousy of Louis Trevelyan who unjustly accuses his spouse Emily of a liaison with a pal of her father's. As his suspicion deepens into insanity, Trollope provides us a profound mental research within which Louis' obsessive delirium is analogous to the tormented determine of Othello, tragically unsuitable by means of self-deception.

Villette (Penguin Classics)

"I am merely simply back to a feeling of actual ask yourself approximately me, for i've been reading Villette. .. " —George EliotWith neither associates nor relations, Lucy Snowe units sail from England to discover employment in a women’ boarding institution within the small city of Villette. There she struggles to maintain her self-possession within the face of unruly scholars, an at the beginning suspicious headmaster, and her personal complicated emotions, first for the school’s English general practitioner after which for the dictatorial professor, Paul Emmanuel.

Additional resources for La Nausee (Folio) (French Edition)

Show sample text content

Et Mme Théréson, M. Thiboust-Gouron, président général du conseil des prud’hommes, M. Bobot, administrateur critical de l’Inscription maritime, MM. Brion, Minette, Grelot, Lefebvre, le Dr et Mme ache, Bordurin lui-même, peint par son fils Pierre Bordurin. Regards clairs et froids, characteristics fins, bouches minces, M. Boulange était énorme et sufferer, Mère Sainte-Marie-Louise d’une piété industrieuse. M. Thiboust-Gouron était dur pour lui-même comme pour autrui. Mme Théréson luttait sans faiblir contre un mal profond. Sa bouche infiniment lasse disait assez sa souffrance. Mais jamais cette femme pieuse n’avait dit : « J’ai mal. » Elle prenait le dessus : elle composait des menus et présidait des sociétés de bienfaisance. Parfois, au milieu d’une word, elle fermait lentement les paupières, et los angeles vie abandonnait son visage. Cette défaillance ne durait guère plus d’une seconde ; bientôt Mme Théréson rouvrait les yeux, reprenait sa word. Et l’on chuchotait dans l’ouvroir : « Pauvre Mme Théréson ! Elle ne se plaint jamais. » J’avais traversé le salon Bordurin-Renaudas dans toute sa longueur. Je me retournai. Adieu, beaux lis tout en finesse dans vos petits sanctuaires peints, adieu, beaux lis, notre orgueil et notre raison d’être, adieu, Salauds. LUNDI. Je n’écris plus mon livre sur Rollebon ; c’est fini, je ne peux plus l’écrire. Qu’est-ce que je vais faire de ma vie ? Il était trois heures. J’étais assis à ma desk ; j’avais posé à côté de moi los angeles liasse des lettres que j’ai volées a Moscou ; j’écrivais : « On avait pris soin de répandre les bruits les plus sinistres. M. de Rollebon dut se laisser prendre à cette manœuvre puisqu’il écrivit à son neveu, en date du thirteen septembre, qu’il venait de rédiger son testomony. » Le marquis était présent : en attendant de l’avoir définitivement set upé dans l’existence historique, je lui prêtais ma vie. Je le sentais comme une chaleur légère au creux de l’estomac. Je m’avisai tout à coup d’une objection qu’on ne manquerait pas de me faire : Rollebon était loin d’être franc avec son neveu, dont il voulait person, si le coup manquait, comme d’un témoin à décharge auprès de Paul Ier. Il était fortress attainable qu’il eût inventé l’histoire du testomony pour se donner l’air d’un naïf. C’était une petite objection de rien ; il n’y avait pas de quoi fouetter un chat. Elle suffit pourtant à me plonger dans une rêverie morose. Je revis soudain los angeles grosse bonne de « Chez Camille », los angeles tête hagarde de M. Achille, l. a. salle où j’avais si nettement senti que j’étais oublié, délaissé dans le présent. Je me dis avec lassitude : « remark donc, moi qui n’ai pas european los angeles strength de retenir mon propre passé, puis-je espérer que je sauverai celui d’un autre ? » Je pris ma plume et j’essayai de me remettre au travail ; j’en avais par-dessus l. a. tête, de ces réflexions sur le passé, sur le présent, sur le monde. Je ne demandais qu’une selected : qu’on me laisse tranquillement achever mon livre. Mais comme mes regards tombaient sur le bloc de feuilles blanches, je fus saisi par son point et je restai, l. a. plume en l’air, à contempler ce papier éblouissant : comme il était dur et voyant, comme il était présent.

Rated 4.02 of 5 – based on 4 votes