Skip to content

Download E-books Les Diaboliques PDF

Ce livre est une oeuvre du domaine public éditée au layout numérique par Ebooks libres et gratuits. L’achat de l’édition Kindle inclut le téléchargement through un réseau sans fil sur votre liseuse et vos functions de lecture Kindle.

Show description

Read or Download Les Diaboliques PDF

Similar Literary Classics books

Big Sur

"Each e-book via Jack Kerouac is exclusive, a telepathic diamond. With prose set in the midst of his brain, he unearths attention itself in all its syntatic elaboration, detailing the luminous vacancy of his personal paranoiac confusion. Such wealthy common writing is nonpareil in later part XX century, a synthesis of Proust, Céline, Thomas Wolfe, Hemingway, Genet, Thelonius Monk, Basho, Charlie Parker, and Kerouac's personal athletic sacred perception.

The Princess Casamassima (Classics S)

Henry James conceived the nature of Hyacinth Robinson—his 'little presumptuous adventurer along with his blend of intrinsic fineness and fortuitous adversity'—while strolling the streets of London. pointed out in poverty, Hyacinth has however built aesthetic tastes that heighten his understanding of the sordid distress round him.

He Knew He Was Right (Penguin Classics)

The valuable subject of the unconventional is the sexual jealousy of Louis Trevelyan who unjustly accuses his spouse Emily of a liaison with a pal of her father's. As his suspicion deepens into insanity, Trollope offers us a profound mental examine within which Louis' obsessive delirium is analogous to the tormented determine of Othello, tragically fallacious by means of self-deception.

Villette (Penguin Classics)

"I am simply simply back to a feeling of genuine ask yourself approximately me, for i've been reading Villette. .. " —George EliotWith neither buddies nor kin, Lucy Snowe units sail from England to discover employment in a ladies’ boarding institution within the small city of Villette. There she struggles to hold her self-possession within the face of unruly students, an at the start suspicious headmaster, and her personal complicated emotions, first for the school’s English healthcare professional after which for the dictatorial professor, Paul Emmanuel.

Extra info for Les Diaboliques

Show sample text content

S'il ne se tua pas, – et, sa nature étant donnée, ses amis auraient pu lui demander, mais ne lui demandèrent pas pourquoi, – il n'était pas homme à se laisser manger le cœur par le vautour, sans essayer d'écraser le bec du vautour. Comme Alfiéri, cet incroyable volontaire d'Alfiéri, qui, ne sachant rien que dompter des chevaux, apprit le grec à quarante ans et healthy même des vers grecs6, Mesnilgrand se jeta, ou plutôt se précipita dans l. a. peinture, c'est-à-dire dans ce qu'il y avait de plus éloigné de lui, exactement comme on monte au septième étage pour se tuer mieux, en tombant de plus haut, quand on veut se jeter par los angeles fenêtre. Il ne savait pas un mot de dessin, et il devint peintre comme Géricault, qu'il avait, je crois, connu aux Mousquetaires7. Il travailla... avec l. a. furie de los angeles fuite devant l'ennemi, disait-il, avec un rire amer, exposa, healthy éclat, n'exposa plus, crevant ses toiles après les avoir peintes, et recommençant de travailler avec un infatigable acharnement. Cet officier, qui avait toujours vécu le bancal à los angeles major, emporté par son cheval à travers l'Europe, passa sa vie piqué devant un chevalet, sabrant los angeles toile de son pinceau, et tellement dégoûté de l. a. guerre, – le dégoût de ceux qui adorent ! – que ce qu'il peignait le plus, c'étaient des paysages, des paysages comme ceux qu'il avait ravagés. Tout en les peignant, il mâchait je ne sais quel mastic d'opium, mêlé au tabac qu'il fumait jour et nuit, vehicle il s'était fait construire une espèce de houka de son invention, dans lequel il pouvait fumer, même en dormant. Mais ni les narcotiques, ni les stupéfiants, ni aucun des poisons avec lesquels l'homme se paralyse et se tue en détail, ne purent endormir ce monstre de fureur, qui ne s'assoupissait jamais en lui et qu'il appelait le crocodile de sa fontaine, un crocodile phosphorescent dans une fontaine de feu8 ! D'aucuns, qui le connaissaient mal, le crurent longtemps carbonaro. Mais, pour ceux qui le connaissaient mieux, il y avait trop de déclamation et de libéralisme bête dans le carbonarisme, pour qu'un homme aussi absolu tombât dans des niaiseries qu'il jugeait, avec l. a. ferme judiciaire de son can pay. Et de fait, en dehors de ses passions, dont l'extravagance avait été quelquefois sans limites, il avait le sentiment internet de los angeles réalité qui distingue les hommes de race normande. Il ne donna jamais dans l'illusion des conspirations. Il avait prédit au général Berton sa destinée9. D'un autre côté, les idées démocratiques sur lesquelles les Impérialistes s'appuyèrent sous los angeles Restauration, pour mieux conspirer, lui répugnaient d'instinct. Il était profondément aristocrate. Il ne l'était pas seulement de naissance, de caste, de rang social ; il l'était de nature, comme il était lui, et pas un autre, et comme il l'eût été encore, aurait-il été le dernier cordonnier de sa ville. Il l'était enfin, comme dit Henri Heine, � par sa grande manière de sentir », et non element bourgeoisement, à l. a. façon des parvenus qui aiment les differences extérieures. Il ne portait pas ses décorations.

Rated 4.19 of 5 – based on 32 votes