Skip to content

Download E-books Voyage au centre de la Terre (French Edition) PDF

Variation EXCEPTIONNELLE

TEXTE crucial

Avec Atlantic versions, plongez dans los angeles lecture d'un des plus grands chefs-d'oeuvre de tous les temps dans une très belle édition brochée.

Hambourg, 1863. Le professeur Lidenbrock découvre un manuscrit crypté révélant l'existence en Islande, d'un passage menant au centre de l. a. terre. Accompagné de son neveu Axel, l'impétueux et excentrique géologue organise une expédition dans les entrailles terrestres, qui se révèle être une plongée dans le passé, pleine de péripéties.

D'abord paru en 1864, Voyage au centre de los angeles terre, récit de ce voyage d'une folle audace, est un habile mélange de données scientifiques, d'extrapolations osées et de prodigieuses aventures. Ce chef-d'oeuvre reflète aussi l'engouement d'alors pour une technological know-how jeune, l. a. cryptologie, et deux autres sciences en plein essor, los angeles paléontologie et los angeles géologie.

Jules Verne (1828-1905) était un écrivain Français dont l'immense expertise littéraire fût reconnu en France comme à l'étranger dès los angeles parution du most suitable roman de ses Voyages Extraordinaires, qui comptent sixty two romans et 18 nouvelles. Richement documentés, ses romans se situent aussi bien dans le présent technologique de l. a. deuxième moitié du XIXème siècle que dans un monde imaginaire. Plus d'un siècle plus tard, son œuvre exceptionnelle est restée incroyablement populaire dans le monde entier.

Ce chef-d'oeuvre de Jules Verne à l'apogée de son paintings est un incontournable de l. a. littérature classique qui ravira les lecteurs de tous âges.

Retrouvez tous les chefs-d’œuvres des Voyages Extraordinaires de Jules Verne dans une belle assortment brochée de l’éditeur Atlantic variations :
Cinq semaines en ballon
Voyage au centre de l. a. Terre
Vingt mille lieues sous les mers
Le travel du monde en quatre-vingts jours
L'Île mystérieuse

Show description

Read Online or Download Voyage au centre de la Terre (French Edition) PDF

Best Literary Classics books

Big Sur

"Each booklet by means of Jack Kerouac is exclusive, a telepathic diamond. With prose set in the course of his brain, he unearths attention itself in all its syntatic elaboration, detailing the luminous vacancy of his personal paranoiac confusion. Such wealthy traditional writing is nonpareil in later part XX century, a synthesis of Proust, Céline, Thomas Wolfe, Hemingway, Genet, Thelonius Monk, Basho, Charlie Parker, and Kerouac's personal athletic sacred perception.

The Princess Casamassima (Classics S)

Henry James conceived the nature of Hyacinth Robinson—his 'little presumptuous adventurer together with his mix of intrinsic fineness and fortuitous adversity'—while strolling the streets of London. pointed out in poverty, Hyacinth has however built aesthetic tastes that heighten his understanding of the sordid distress round him.

He Knew He Was Right (Penguin Classics)

The valuable subject of the radical is the sexual jealousy of Louis Trevelyan who unjustly accuses his spouse Emily of a liaison with a pal of her father's. As his suspicion deepens into insanity, Trollope provides us a profound mental research within which Louis' obsessive delirium is similar to the tormented determine of Othello, tragically fallacious via self-deception.

Villette (Penguin Classics)

"I am in simple terms simply again to a feeling of genuine ask yourself approximately me, for i've been reading Villette. .. " —George EliotWith neither buddies nor kin, Lucy Snowe units sail from England to discover employment in a ladies’ boarding university within the small city of Villette. There she struggles to continue her self-possession within the face of unruly scholars, an firstly suspicious headmaster, and her personal complicated emotions, first for the school’s English health practitioner after which for the dictatorial professor, Paul Emmanuel.

Extra resources for Voyage au centre de la Terre (French Edition)

Show sample text content

Voilà bien le murmure des vagues ! Voilà le sifflement de l. a. brise ! Est-ce que je me trompe, ou sommes-nous revenus à l. a. floor de los angeles Terre ? Mon oncle a-t-il donc renoncé à son expédition, ou l'aurait-il heureusement terminée ? » Je me posais ces insolubles questions, quand le professeur entra. � Bonjour, Axel ! fit-il joyeusement. Je gagerais volontiers que tu te portes bien ! – Mais oui, dis-je en me redressant sur les couvertures. – Cela devait être, vehicle tu as tranquillement dormi. Hans et moi, nous t'avons veillé travel à travel, et nous avons vu ta guérison faire des progrès sensibles. – En effet, je me sens ragaillardi, et los angeles preuve, c'est que je ferai honneur au déjeuner que vous voudrez bien me servir ! – Tu mangeras, mon garçon ! l. a. fièvre t'a quitté. Hans a frotté tes plaies avec je ne sais quel onguent dont les Islandais ont le mystery, et elles se sont cicatrisées à merveille. C'est un fier homme que notre chasseur ! » Tout en parlant, mon oncle apprêtait quelques aliments que je dévorai, malgré ses recommandations. Pendant ce temps je l'accablai de questions auxquelles il s'empressa de répondre. J'appris alors que ma chute providentielle m'avait précisément amené à l'extrémité d'une galerie presque perpendiculaire ; comme j'étais arrivé au milieu d'un torrent de pierres, dont los angeles moins grosse eût suffi à m'écraser, il fallait en conclure qu'une partie du massif avait glissé avec moi. Cet effrayant véhicule me transporta ainsi jusque dans les bras de mon oncle, où je tombai sanglant, inanimé. � Véritablement, me dit-il, il est étonnant que tu ne te sois pas tué mille fois. Mais, pour Dieu ! ne nous séparons plus, vehicle nous risquerions de ne jamais nous revoir. » � Ne nous séparons plus ! » Le voyage n'était donc pas fini ? J'ouvris de grands yeux étonnés, ce qui provoqua immédiatement cette question : � Qu'as-tu donc, Axel ? – Une demande à vous adresser. Vous dites que me voilà sain et sauf ? – Sans doute. – J'ai tous mes membres intacts ? – Certainement. – Et ma tête ? – Ta tête, sauf quelques contusions, est parfaitement à sa position sur tes épaules. – Eh bien, j'ai peur que mon cerveau ne soit dérangé. – Dérangé ? – Oui. Nous ne sommes pas revenus à los angeles floor du globe ? – Non, certes ! – Alors il faut que je sois fou, motor vehicle j'aperçois l. a. lumière du jour, j'entends le bruit du vent qui souffle et de l. a. mer qui se brise ! – Ah ! n'est-ce que cela ? – M'expliquerez-vous ? … – Je ne t'expliquerai rien, automobile c'est inexplicable ; mais tu verras et tu comprendras que los angeles technology géologique n'a pas encore dit son dernier mot. – Sortons donc, m'écriai-je en me levant brusquement. – Non, Axel, non ! le grand air pourrait te faire du mal. – Le grand air ? – Oui, le vent est assez violent. Je ne veux pas que tu t'exposes ainsi. – Mais je vous guarantee que je me porte à merveille. – Un peu de endurance, mon garçon. Une rechute nous mettrait dans l'embarras, et il ne faut pas perdre de temps, vehicle l. a. traversée peut être longue. – La traversée ? – Oui, repose-toi encore aujourd'hui, et nous nous embarquerons demain.

Rated 4.65 of 5 – based on 5 votes